Zoom sur : la Finlande!

Animalerie Faunatar

Lors d'une discussion avec une éleveuse finlandaise, nous nous sommes (encore une fois) rendu compte à quel point la France et la Belgique étaient à la traîne côté élevage et bien-être du hamster. Par curiosité, nous avons un peu creusé de leur côté et voici ce que nous avons découvert.

Côté club

Le club, Suomen Hamsteriyhdistys ry, fait partie du club association officielle finlandaise des lapins et rongeurs. Ses buts sont exactement les mêmes que ceux de l'ex-association A.F.A.R. ou que le HCF actuellement, à savoir rassembler les amoureux des hamsters, promouvoir les bonnes informations et former les éleveurs et les juges. C'est un club national (au Royaume-Uni, il existe trois clubs régionaux et un national, d'où la précision).

Ils organisent régulièrement des shows, et participent souvent à des expos ou des séances d'informations un peu partout, y compris dans les animaleries. Éleveurs et passionnés semblent participer volontiers aux shows à travers le territoire.

Comme dans pas mal d'autres pays (Suède, Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas), il y a un bon nombre d'éleveurs de hamsters en Finlande. Il y en a, selon leur site, une trentaine d'actifs actuellement!

Alors, est-ce plus facile de devenir éleveur chez eux? Pas du tout! Au contraire, cela demande plus d'implication, il semble cependant que plus de gens soient motivés dans cette direction que chez nous. Pour résumer, le futur éleveur doit d'abord commencer à élever sur base d'un projet d'élevage solide, car il doit consolider une lignée puis la présenter en show. Parallèlement, le club propose des cursus pour devenir éleveur (des espèces de stages). Une fois que ses hamsters ont obtenu des résultats en show, il peut faire la demande pour devenir éleveur auprès du club, en fournissant des preuves qu'il connait bien son projet, qu'il connait tout ce qui concerne le hamster (habitat, alimentation, soins, ...), qu'il connait la génétique et sait comment améliorer l'espèce. Il peut alors, si cela fait plus de 12 mois qu'il est inscrit au club, faire la demande pour obtenir un nom d'élevage officiel. Cette demande n'est valable que pour une seule espèce, il faut refaire la démarche pour les autres.

Côté animaleries

La plupart des animaleries sont attentives au bien-être animal, et même le gouvernement semble vouloir mettre l'accent sur la cause animale. Les animaleries peuvent adhérer à une charte, appelée Ethique du commerce animal. L'adhésion est volontaire, mais il semble que la majorité des animaleries en font la demande. L'idée était que les clients voient directement quel serait l'habitat minimum pour chaque espèce, et se conscientise des besoins des animaux. Les vendeurs sont également formés pour donner les bonnes informations et ne vendre que du matériel adapté.

La charte prévoit la surface minimale pour chaque animal, on voit ainsi la plupart du temps des hamsters dans des terrarium de 80 x 40cm, moins souvent des hamsters nains dans du 60 x 40cm. Les terrarium sont souvent dans une pièce à l'écart, pour être au calme, et sont protégés derrière une vitre, pour éviter qu'on ne frappe aux cages.

Il n'est pas rare de voir des éleveurs placer certains petits en animalerie, ce qui n'est pas étonnant vu la qualité de ces dernières. Les animaleries dédaignent ainsi les animaux issus des "éleveurs de gros", des reproducteurs en masse, pour favoriser les animaux élevés avec soin. Il est intéressant aussi de voir les pages Facebook des animaleries, y compris des "grosses chaines" comme Faunatar, où ils font des photos parfois individuelles des rongeurs du magasin, donnent des fruits et légumes frais, les manipulent et font parfois des photos "souvenir" quand ils sont adoptés!

En résumé

La Finlande est bien à l'avance en matière de bien-être animal, et les gens semblent motivés à bien faire et apprendre. Les shows ont du succès et l'élevage aussi. Nous espérons sincèrement que la France et la Belgique puissent un jour arriver à ce même objectif!

Lien vers le club : http://hamsteriyhdistys.fi


Pays-Bas : ça bouge pour le bien-être animal!

Photo prise en animalerie aux Pays-Bas, on voit l'indication du suivi des informations du LICG.

Aux Pays-Bas, il existe un Centre national d'informations sur les animaux de compagnie, appelé LICG. Il s'agit d'un organisme indépendant et sans but lucratif, donc les buts sont la prévention et l'information sur les animaux. Les informations sont constamment vérifiées par des experts et donc mises à jour en continu. Petit à petit, la nation de bien-être est devenue plus prépondérante et même les animaleries commencent tout doucement à se mettre à jour. Ainsi, il arrive maintenant de croiser dans une animalerie un petit écusson mentionnant le LICG.

Que prône le LICG par rapport aux hamsters? Toutes les informations de base sur leur site sont effectivement correctes et à jour (espèces, maintient, rythme de vie, budget, sorties...), la seule chose peu cohérente est la promotion des extrudés aux dépends d'un bon mélange maison comme alimentation.

Pour l'habitat, ils conseillent au moins 70 x 50 cm pour un hamster nain et au moins 100 x 50 cm pour un hamster syrien. De notre côté, nous pensons qu'il n'est pas nécessaire de faire une différence entre les espèces naines et les syriens, étant donné que les nains sont plus énergiques. La taille recommandée pour un syrien suit les directives allemandes (et c'est très bien!). Ils disent aussi de prévoir 15 cm de profondeur de litière pour les nains et 20cm pour les syriens, et conseillent une roue de 27 à 30cm pour les syriens, et un peu plus petite pour les nains. Ils vont jusqu'à expliquer que les copeaux de bois peuvent être nocifs pour la santé du hamster.

A quand une telle avancée pour nos pays?

Et chez nous?

Afin d'atténuer les différences à peine croyables (en terme de bien-être animal) entre la France/Belgique et le reste de l'europe, le H.C.F. à besoin de chacun de ses membres. Chaque personne peut amener sa pierre à l'édifice, rédiger des textes d'information, créer des illustrations, participer et représenter le club sur des expositions... Plus nous serons nombreux à travailler sur la cause du hamster (et pourquoi pas d'autres rongeurs en parallèle!), plus notre parole aura du poids.

Le club met en place quelques idées, mais vous êtes le club, vous êtes libre de prendre des initiatives ! Démarchez les animaleries voisines, proposez-leur une après-midi informative sur le hamster, le club va mettre à votre disposition des fiches d'information à partager, déposez-les chez les vétérinaires, les animaleries, les refuges... Prenez les choses en main, chaque aide et initiative est la bienvenue!