Signes de maladie:

  •  poil terne
  •  derrière souillé, mouillé
  •   perte de poils, trous dans le pelage
  •   croûtes, traces de sang
  •   perte d’appétit
  •   grande soif
  •   yeux souillé, fermés
  •   éternuements, toux, bruits de respiration
  •   pertes d’équilibre
  •   amaigrissement
  •   rondeurs d’estomac, l’animal semble gonflé
  •   tremblements
  •   nez qui coule
  •   bosse, grosseur

Maladies courantes

Maladie de la queue mouillée (iléite proliférative) : ressemble à une diarrhée très liquide, l'arrière-train est souvent entièrement mouillé, parfois avec un prolapsus rectal. Très douloureuse, à soigner d'urgence (dans les 12 premières heures idéalement) avec un antibiotique, contagieuse. En lire plus sur Hamster'opédia.

 

Diarrhée : peut être causée par l'alimentation, le stress, le changement, le contact avec un animal malade, ... Elle peut vite dégénérer et provoquer la mort de l'animal, le vétérinaire prescrira un traitement adapté au cas de l'animal. Supprimez les aliments frais et donnez de l'eau de cuisson de riz refroidie pour l'aider à guérir plus vite.

 

Coryza : Le coryza est une infection des voies respiratoires. Le hamster tousse ou fait du bruit en respirant, ses yeux coulent et des croutent se forment sur le bord des yeux et du nez. Il peut l'attraper avec un coup de froid (courant d'air généralement) ou via un animal malade. Il faut impérativement un bon antibiotique pour soigner le coryza, qui peut devenir chronique. L'animal atteint a tendance à moins boire et manger, il faudra donc vérifier ce qu'il ingère et aider ou forcer en cas de besoin.

 

Malocclusion dentaire : les dents du hamster poussent permanence. Elles sont placées en biseau et se taillent naturellement quand l'animal ronge. Il arrive cependant qu'une dent parte naturellement sur le côté, ou qu'elle ait reçu un coup et soit déviée. La dent pousse alors sans rencontrer de résistance et provoque des dégats sur l'animal : il n'arrive plus à s'alimenter correctement et perd du poids, et si rien n'est fait, la dent transperce la joue ou le nez. Le vétérinaire coupera et/ou limera la dent défectueuse. Si c'était un coup ou qu'elle s'était cassée, alors une fois sera suffisent. Si la dent est défectueuse, alors il faudra limer régulièrement. Vous pouvez demander à votre vétérinaire de vous montrer comment faire pour pouvoir le faire vous-mêmes si vous vous en sentez capable.

 

Grosseurs, boules : il existe plusieurs types de grosseurs, et seul un vétérinaire peut déterminer de quoi il s'agit en faisant un prélèvement. L'animal peut développer des abcès suite à une blessure (même interne) ou un coup, des abcès graisseux (souvent génétiques mais pas toujours), des tumeurs (cancers), des kystes... Les traitements peuvent être légers en cas d'abcès, lourds (opération pour les tumeurs) voire impossibles (tumeurs mal placées). Les hamsters peuvent etre sujets aux abcès ou tumeurs rétro-orbitaux (derrière l'oeil) qui pousse l'oeil vers l'extérieur. Dans le cas d'un abcès rétro-orbital, vérifiez aussi l'état des dents (l'abcès peut être provoqué par une dent trop longue).

 

Problèmes de peau/poils/parasites :

- perte de poils, zones dépilées nues pas rouges ni irritées : il peut s'agir d'une allergie ou de la teigne (trous généralement ronds pour la teigne). Le vétérinaire fera un test pour voir s'il s'agit de la teigne, si pas, il faudra vérifier un par un les éléments auxquels le hamster peut être allergique.

- perte de poils, zones dépilées rouges et crouteuses : il peut s'agir d'une dermite (infection de la peau) ou d'une gale (acariens). Le vétérinaire fera des tests pour savoir si c'est l'un ou l'autre et donnera un traitement adapté.

- perte de poils progressive sur tout le corps, surtout chez les vieux hamsters : maladie de Cushing. En lire plus sur Hamster'opédia.

 

Dans tous les cas, on peut administrer du Stronghold pour chatons/chiots à l'animal, sauf pour les femelles gestantes ou allaitantes, et les jeunes non sevrés. Il faut y aller avec modération (surtout pas une pipette entière!) en posant la pipette contre un coton-tige, puis en posant le coton tige entre les épaules du hamster. Le poil doit être à peine mouillé. N'insistez pas, n'appuyez pas. Cette dose est suffisante. Si après une semaine on ne voit pas d'amélioration, alors il ne s'agit ni d'un champignon (teigne), ni d'acarien (gale), mais d'une allergie, d'une dermite ou de la maladie de Cushing.

 

Diabète : principalement présent dans les lignées de Campbell. L'animal maigrit, boit et urine beaucoup et sent généralement plus fort. Dans les cas de crise, on peut voir des symptômes plus forts comme des tremblements importants, une température corporelle plus basse, voire un coma. On peut tester son hamster pour le diabète avec des languettes de test classiques. Un traitement adapté sera mis en place avec un vétérinaire, et la nourriture devra impérativement être adaptée sans glucose.

Soigner son hamster

Le premier réflexe en cas de soucis est de consulter un vétérinaire compétent en rongeurs.

 

L'auto-médication est à proscrire, car le développement des maladies est très rapide sur un si petit organisme. En bref : chaque heure compte, et retarder en faisant des "remèdes grand-mère" ne fera que condamner l'animal qui ne sera pas donc soigné rapidement. De plus, des "remèdes" sans danger pour nous peuvent être fatals pour le hamster.

 

Rien ne doit être pris à la légère, et en particulier tout ce qui touche au système digestif, particulièrement fragile. Un animal mou, qui a du mal à se déplacer et/ou à ouvrir les yeux doit être emmené d'urgence chez un vétérinaire (n'attendez pas plusieurs jours, il sera trop tard).

Convalescence

Le hamster malade doit toujours être gardé dans une pièce à bonne température (20° minimum), ni trop chaude ni trop froide. Moins l’animal bouge, plus il doit faire chaud.

Sa cage doit être placée au calme et si possible dans la semi obscurité.

L’animal qui peut peu se déplacer doit avoir tout à proximité : nourriture, biberon, nid.

La nourriture doit être adaptée, les animaux qui sont faibles ne doivent pas recevoir de grosses graines ou granulés, pensez à concasser les plus dures avant.

Il ne faut pas réveiller le hamster qui dort, il est donc plus prudent de ne pas mettre de toit à son abris pour pouvoir le surveiller sans le déranger.

  Pour les prises d’antibiotiques régulières, le vétérinaire vous montrera comment procéder. Attendez que l’animal se réveille de lui-même, si possible.

N’arrêtez jamais l’antibiotique avant le temps de prise prescrit par le vétérinaire, cela rendrait l’animal résistant à l’antibiotique pour la fois suivante et peut mener à des rechutes.

Ne modifiez pas son alimentation, sauf pour enlever ce qui peut être mauvais. Les changements engendrent du stress qui serait pire que bien pour la guérison.

Ne le gâtez pas trop en nourriture non plus, ce n’est pas bon non plus.

  Évitez de trop manipuler un animal malade, il a besoin, comme nous, de beaucoup de repos.

Interrogations courantes

Le hamster ne transpire pas. Si votre hamster est mouillé, soit il a dormi dans une petite maison en plastique dont l’aération n’était pas suffisante (c’est donc de la respiration condensée), soit il est passé sous le biberon, soit il est malade (maladie de Cushing). 

 

Les courants d’air sont dangereux pour la santé du hamster. Si l’air est trop chaud, évitez de brancher un ventilateur près de sa cage. Posez plutôt un morceau de carrelage bien frais au milieu de la litière, il ira s’y coucher s’il a trop chaud.

 

Joues énormes? Le hamster est un animal qui dispose d’un outil très commode pour transporter sa nourriture sur de longues distances dans le désert. Il s’agit des bajoues. Ce sont des poches à l'intérieur de sa bouche, composées de sortes de fin fils qui retiennent les objets mais n’entrent pas en contact avec la salive et n’entament donc aucun processus de digestion. L’animal transporte tout ce dont il a besoin avec ses bajoues (matériaux pour le nid, nourriture, etc.). Ces poches peuvent atteindre une taille impressionnante, en particulier chez les syriens.

 

Tache sur le flanc? Les hamsters possèdent des glandes odorantes qui leur permettent de marquer leur territoire. Chez les hamsters syriens, il y en a une située sur chaque flanc, cela ressemble à un grain de beauté. Chez les hamsters nains, il n’y en a qu’une seule sur le ventre. Les femelles surtout marquent leur territoire en frottant ces glandes contre les bords de leur cage. Chez les hamsters nains, la glande du mâle est toujours plus marquée, avec un poil un peu jaunâtre autours.

 

Méfiez-vous toujours des “médicaments” vendus en animalerie. En effet ils ne sont peut-être pas adaptés à la maladie de votre animal et peuvent entrainer d’autres problèmes. L’idéal est de consulter un vétérinaire.

 

Les vaccins pour les petits rongeurs n’existent pas. Les maladies les plus importantes/courantes ne disposent pas de vaccins et les doses sont trop infimes que pour être dosées correctement. Les plus petits animaux de compagnie qui demandent des vaccins sont les lapins et les furets.