Comment gérer une portée surprise?

Vous avez eu la malchance de sauver une femelle qui s'avère gestante ? Vous avez fait l'erreur de prendre un hamster en animalerie et celle ci est gestante ? Ce fichier va vous aider à gérer cette portée de la gestation de maman à l'adoption de vos petits.


RAPPEL : La reproduction n'est pas un jeu et doit etre laissée aux éleveurs. Même en apprenant par coeur ce document, vous ne deviendrez pas éleveur pour autant. Les connaissances d'un éleveur ne s'arretent pas uniquement à la gestion d'une portée.


Étape 1 : Ma femelle est gestante !


L'alimentation

 

Afin d'aider maman à supporter au mieux sa gestation, il va falloir augmenter l'apport en lipides et proteines.

Pour les lipides, faites lui un petit apport quotidien en graines grasses (exemple : tournesol, cacahuete nature, graine de courge).

Pour les protéines il va falloir faire un apport quotidien en insectes (pour cela rendez vous dans un magasin de pêche ou en animalerie pour acheter des vers de farine).


L'habitat

 

Non on ne passe pas la mère dans une cage de « maternité » trois fois trop petite. La femelle doit rester dans sa cage actuelle (si celle-ci est trop petite, tant pis, vous changerez pour plus grand plus tard!).

Il faut lui mettre à disposition de quoi se faire un bon gros nid bien chaud, lâchez vous sur le foin et les lamelles de mouchoirs.

Supprimez les maisons complètement fermées dans lesquelles vous ne voyez rien à moins de tout démonter. Si votre femelle venait à faire ses petits dedans, vous ne pourriez pas surveiller c'est embétant. (/!\ Si la femelle à déjà mis bas dedans, on ne touche plus la maisonnette!)

Placez dans la cage (légèrement enfouie dans la litière) une cuillère à soupe, vous comprendrez pourquoi plus tard dans ce document.

Ne nettoyez plus la cage non plus et ceux jusqu'à la manipulation des petits (voir plus bas)

 

La manipulation

 

Maman est gestante, on ne la manipule plus !


Étape 2 : La mise-bas


C'est maintenant que vous allez devoir assumer, et vous allez comprendre que gérer une
portée n'est pas simple.


Premièrement on ne touche plus à rien ! Le cannibalisme chez les hamsters est extrêmement fort si le moindre stresse apparaît. Sachez que votre femelle n'a pas encore confiance en vous ! Vous l'avez depuis peu, la confiance vient au bout de plusieurs mois. Donc vous ne pouvez pas vous permettre d'agir comme un éleveur avec elle et ses petits.

 

Lors de la mise bas, il y a du sang, c'est normal pas de panique.

 

La mère peut manger certains de ses petits (voir même la totalité de la portée) si elle estime que les conditions ne sont pas réunies pour élever une portée, qu'elle stresse, ou bien qu'elle n'est tout simplement pas prête.

On ne dérange jamais la femelle pendant la mise bas.

Pas de bruit, pas de tapotage sur la cage, pas de grattage de litière : RIEN. Faites votre vie, regardez un film, allez courir (les femelles faisant généralement leurs petits tard le soir ou la nuit ça va être difficile... Ah bah allez dormir, faites de beaux rêves!)


Étape 3 : Les petits sont là.


Là encore on ne touche à rien ! Et ce jusqu'à ce que les petits aient 14 jours !


Assurez vous que maman va bien, qu'elle mange et boive. Assurez vous que sa gamelle soit toujours pleine. Et sa gamelle d'eau toujours pleine et propre. C'EST TOUT ! Pour le reste c'est son boulot à elle, elle sait faire.


A quel moment je dois intervenir ?

Il peut arriver qu'un petit meurt plus tard et que maman ne le mange pas. Dans ce cas, souvenez vous nous avions mis une cuillère à soupe dans la cage (vous savez celle qu'elle a probablement rongé et promené partout à droite à gauche). Cette cuillère à soupe a désormais l'odeur de la cage, elle va donc vous servir de « main » dans la cage. Il faut
retirer le corps inerte du (des) bébé(s) décédé(s) et non dévoré(s). Un corps qui se décompose dans une cage c'est un gros soucis sanitaire. Une fois le geste fait remettez la cuillère dans la cage, sans la laver, on ne sait jamais.

 

Étape 4 : Les petits commencent à sortir du nid.


Ils découvrent, laissez les faire, ne les touchez pas jusqu'à leurs 14 jours, souvenez-vous. Maman va s'occuper de les ramasser si elle en a envie.

En revanche commencez à éparpiller des petites graines de millet un peu partout dans la cage, ils y goutteront des qu'ils en seront capable.

Mettez également une petite gamelle d'eau très peu profonde à un endroit facile d’accès pour eux. Lorsqu'ils en seront capables ils pourront donc commencer à boire d'eux-mêmes.


Étape 5 : 14 jours ! C'est le grand jour !


Allez hop, c'est le grand jour. Vous avez du pain sur la planche.


Le sexage : Hé bah oui, le plus difficile c'est maintenant il va falloir déterminer le sexe de chacun. Pour cela on isole maman dans son parc ou en boite de transport avec de bonnes friandises qu'elle adore. On prend une deuxième boite (un plat de cuisine, bref un contenant un peu profond) dans laquelle on met de la litière prise dans la cage (sale!). On attrape les petits (à la main évidemment) les uns après les autres et on regarde leur sexe. Chaque petit sexé est placé dans la boite qu'on a préparé. Attention ça doit être assez rapide, la maman n'a jamais été séparé de ses petits, ça doit durer maximum 10 minutes.  Une fois tous les petits passés, on replace tout le monde dans le nid sans trop casser la construction. On réintègre la femelle UNIQUEMENT lorsque tous les petits ont rejoint le nid. On la laisse tranquille ensuite, elle va s'agiter un peu probablement.


La manipulation : Maintenant on hésite plus, tous les soirs on sort maman en parc ou on la met en boite de transport et on attrape les petits (on les mets dans la boite avec la litière de la cage) et allez on manipule. A pleine main ! Pas de chichis, on attrape, on repose, on rattrape, on repose, on caresse, on en prend un, deux à la fois, trois à la fois... Bref on hésite pas. Cette manipulation doit être faite juste au dessus de la litière dans la boite, les bébés savent sauter! Manipulez les un peu plus longtemps à chaque fois.

 

Lorsque ils ont 17/18 jours, commencez à les manipuler dans la cage en laissant la femelle dans la cage également.

 

Étape 6 : Le sevrage.


Les hamsters sont sevrés d'un point de vu alimentaire à 21 jours. Mais on ne les sépare pas à 21 jours pour autant. Si la mère supportent encore bien les petits, on attend 23/24 jours pour les hamsters nains et 30 jours pour les syriens.

 

En attendant on nourrit évidemment à volonté toute la troupe. On n'hésite pas à recommencer le sexage au cas ou. Quand vient l'heure de la séparation, on met les mâles dans un habitat, et les femelles dans un autre, là encore j'insiste, on reconfirme le sexage. Ils peuvent rester en groupe unisexe encore quelques jours. Puis doivent être séparés un par cage. Dans l'idéal, il vaut mieux séparer les femelles de la maman, même s'il n'y a pas de risque de portée, il y a de gros risques qu'elle ne supporte plus ses bébés et se mette à les attaquer.


Maintenant il faut aider la mère à se remettre de sa portée, pour cela on continue de nourrir à volonté encore quelques temps.


Quelques informations :


– Commencez à rechercher de potentiels adoptants dés la naissance des petits. Vous verrez qu'ensuite ça va très très vite et vous serez vite débordé. Un hamster = une cage donc si vous n'arrivez pas à les placer malheureusement ça va devenir compliqué.


– On ne ramène JAMAIS les bébés à l'animalerie ! Ils ne les reprendront pas ou alors vont les tuer. C'est la dure loi du commerce.

 

– Aucun éleveur ne vous les prendra... Ce n'est pas son boulot et les éleveurs ne sont pas
intéressés par des hamsters de lignée animalerie.


– On ne donne jamais un hamster, pour l'adoption mettez les frais à 5€. Cela donne une valeur au petit, une assurance qu'il ne finira pas dans la gueule d'un serpent.


– Ne les placez QUE chez des gens qui acceptent de répondre aux besoins du petit. N'hésitez pas à demander des photos de l'habitat prévu etc.